31 octobre 2023 Le français, langue du savoir? Le commissaire à la langue française préconise une approche structurée de la traduction automatique dans le milieu scientifique

Québec, le 31 octobre 2023 – Le commissaire à la langue française, Benoît Dubreuil, lance aujourd’hui son premier avis, intitulé Le français, langue du savoir? Pour une approche structurée de l’usage de la traduction automatique dans le milieu scientifique. Il y présente différentes recommandations pour tirer profit de la traduction automatique en science et en recherche en vue de redonner au français sa place dans ces domaines.

« Ces dernières années, les progrès de l’intelligence artificielle ont transformé le domaine de la traduction en rendant les outils de traduction automatique plus accessibles et performants. Ces progrès sont l’occasion de redonner au français une place de choix en science et en recherche. Pour ce faire, on doit reconnaître non seulement le potentiel indiscutable de la traduction automatique, mais aussi les problèmes inhérents à sa mauvaise utilisation », a déclaré M. Dubreuil.

Recommandations

Complémentaires, les recommandations du commissaire se répartissent sur trois plans : local, national et international. Sur le plan local, il propose aux universités québécoises de revoir leur réaménagement linguistique pour tenir compte de la disponibilité et de la performance des outils de traduction automatique. Pour les appuyer dans la réalisation de cette mesure, le commissaire suggère, sur le plan national, la création d’un pôle d’expertise sur la traduction automatique et le français en science. Ce pôle devrait regrouper, à terme, toutes les ressources et expertises québécoises en ces matières.

Sur le plan international, le commissaire préconise la mise en place d’un centre de coordination sur la traduction automatique et le français en science à l’échelle de la francophonie. Un tel centre aurait notamment pour mandat d’inscrire la question de la traduction scientifique dans les débats sur le multilinguisme scientifique et de la science ouverte lors de ses représentations auprès d’organisations internationales.

L’avis et sa synthèse sont accessibles dans le site Web du Commissaire à la langue française à commissairelanguefrancaise.quebec.

À propos du commissaire à la langue française

Entré en fonction le 1er mars 2023, le commissaire à la langue française a pour fonction de veiller au respect des droits et des obligations prévus à la Charte de la langue française. Il a également pour fonction de surveiller l’évolution de la situation linguistique et peut formuler à l’attention du gouvernement ou de l’Assemblée tout avis ou recommandation pour favoriser l’usage du français comme langue commune.

À consulter aussi

– 30 –